jeudi 10 mai 2018

Stage à Oberbronn avec Arlette

En avril, j'ai participé au stage que proposait Arlette. Chaque année, deux stages sont organisés par Liliane Buchi : celui de novembre dernier étant complet, je n'ai pas pu l'intégrer mais ce n'est que partie remise... En juin, chez Apex, elle nous fera travailler sur les mêmes éléments !

Nous devions apporter du carton d'emballage de faible épaisseur, de grande feuille de couleur (épaisse de 250 g à 300 g), des papiers asiatiques, différents papiers (en lien avec la chanson de Régine), des acryliques, des gouaches, de l'encre de Chine... un outil scripteur issu de la nature en plus de tout notre bazar pour la calligraphie.

Nous avons d'abord travailler les traces avec 6 outils de formes et tailles différentes dont l'outil issu de la nature. Cela nous a permis de nous décrasser et de libérer nos gestes.

Arlette nous a demandé de choisir deux couleurs ; pour moi, ce sera : Indigo et Raw Sienna > marque Fevicryl (trouvée chez Centrakor suite au stage avec Edwige Timmerman), auxquelles j'ai aussi ajouté du Terracota et Silver par petites touches.
Nous avons réalisé des monotypes sur différents papier asiatiques qui seront utilisés plus tard sous forme de collage.

Arlette nous a laissé la possibilité de travailler sous forme de page pour former un livret ou pour faire un mobile... Je suis partie sur l'idée du livret même si maintenant que toutes les pages sont finalisées, je me rends compte que je n'avais pas trop réfléchi à la reliure lors de ma mise en page !

Les dimensions de mes pages sont : 18 x 11 cm. J'ai utilisé deux épaisseurs différentes de carton. J'ai 10 cartons en tout > soit 20 pages (recto-verso).
Nous avons enduit (plus ou moins) nos pages avec de l'acrylique avec un rouleau mousse (de peintre).
Puis, il fallait commencer à réfléchir à l'organisation des pages entre elles pour ensuite s'attaquer à la composition...
Arlette nous a demandé de faire un chemin de fer afin de poser sous forme de croquis nos idées et nous permettre d'avoir une trame toujours à portée de main lors de la réalisation des pages.

effet du fond au crayon de papier, traces en noir, collages en sanguine, lignes de texte à la mine de plomb

Lorsque les fonds ont été secs, j'ai collé mes différents papiers monotypés puis fait mes traces.
Sur la liste pour la préparation de ce stage, Arlette avait choisi un symbole pour définir les 2 couleurs qui seraient utilisées en acrylique, en gouache, en papier...
Ce symbole était celui de l'infini.
Je l'ai interprété comme un élément à prendre aussi en compte et j'ai donc cherché un texte en rapport... J'ai choisi " Les deux infinis " de Blaise Pascal (1670). Au vu de la longueur du texte et de ce que je pouvais réellement écrire sur mes pages, j'ai sélectionné quelques passages qui ont été calligraphiés en humanistique à la plume fine en gouache noire.
Pour une fois, j'ai réussi à finir mon livret durant le stage... Les autres propositions d'Arlette (leporello, mobile et autres...) seront peut-être réalisés plus tard...

1e de couverture

























4e de couverture

2 commentaires: